Nourriture ?

Se nourrir, être responsable

Sommes-nous à une époque ou beaucoup d’êtres humains n’ont pas, ou n’ont plus, la capacité et l’éthique morale d’avoir un sentiment de respect pour son prochain et de responsabilité devant le devenir de la condition humaine, du moment qu’ils sont soumis à une possibilité de faire du profit ou de se mettre dans une position de pouvoir ?

L'industrie

Les avancées technologiques des lobbies de l’agroalimentaire font partie, hélas, par manque de sagesse,  de dérives sordides où la santé humaine et le respect de l’environnement  naturel sont tout simplement bafoués.

Avec les industries de la chimie, ils manipulent et influencent notre agriculture et nos comportements alimentaires depuis plusieurs décennies et  n’ont aujourd’hui pour but et préoccupation qu’une prise de pouvoir total et de profit sans précédent.

Nous sommes formatés, conditionnés pour consommer à outrance, endormis et engourdis par ces grands narcotiques que sont les lobbies industriels.  Ils contrôlent  médias et  publicité, utilisant l’illégalité, fausses expertises et propagandes mensongères.

Une hypnose collective

PaysanNos paysans ont tout simplement été trompés, piégés, endettés, je dirais même euthanasiés au nom d’un soit disant progrès.

Pour nos hommes politiques, soumis, il n’y a  plus de marges de manœuvres, même pour ceux de bonne volonté.

Les industries agroalimentaires nous inondent d’une masse d’information publicitaire tellement importante que nous perdons toute objectivité et toute lucidité sur nos véritables besoins.

Comment des choses répétées des milliers de fois par la sur-médiatisation deviennent des réalités? Une hypnose collective !

Nouvelle technologieLes schémas inculqués sont allés jusqu’à faire pratiquement admettre aux consommateurs robotisés, et maintenant complices, que l’agriculture intensive serait propre, indispensable et que l’alimentation industrielle serait normale, saine, sans danger pour la santé.

L’alimentation traditionnelle et naturelle, classique, nommé « bio » aujourd’hui, a été ridiculisée, ringardisée et positionnée au rang d’un vulgaire effet de mode.

Comment peut-on remettre en question l’alimentation issue de la nature face à une nourriture industrielle et chimique. 75% des espèces comestibles ont disparu en moins d’un siècle (chiffres ONU/FAO).

La standardisation industrielle a appauvri notre nourriture, au point par exemple qu’il faudrait manger 26 pêches d’aujourd’hui pour retrouver la valeur nutritionnelle d’une pêche de 1950.

Non, l’agriculture biologique  a toujours existé depuis des milliers d’années jusqu’aux années 1960. Elle est l’agriculture de nos grands parents, une immense diversité, un savoir faire ancestral,  considérant notre terre, avec respect, sans autorité ni domination.

Une prise de conscience immédiate

Constat funeste surtout aussi au niveau de l’élevage industriel  et de l’abattage intensif des animaux, comparable plutôt à un carnage.

Que sommes-nous devenus pour oser se nourrir d’animaux emprisonnés, sur-médicamentés, drogués et amenés à un tel point d’angoisse et de souffrance ?

Stop à la violence

Quelques décennies et un constat désastreux qui exigent une prise de conscience immédiate sur la façon dont nous nous alimentons et dans quelle excessivité nous le faisons.

Nous savons au fond de nous même que nous faisons fausse route. Si nous continuons à croître de cette manière, nous courons à la destruction. C’est à nous de changer nos comportements et non aux lobbies.

Réapproprions-nous les bases de notre souveraineté alimentaire pour une nourriture saine et responsable.

C’est un devoir primordial pour nos enfants et pour l’environnement que nous leur laissons.

Nous ne pouvons plus nier que l’accroissement et l’aggravation de nos maux quotidiens physiques et mentaux, trop souvent répétés, jusqu’aux maladies dites de civilisation sans cesse en progression ne soient aucunement liés.

L’alimentation sera ta seule médecine

Je passe sur toutes les investigations et révélations divulguées à propos des maladies générées par une mauvaise alimentation, sur les dégénérescences, les déséquilibres physiques, énergétiques et les souffrances psychologiques qui en découlent,  sur les  pollutions chimiques et cocktails toxiques en tous genres, sur les nanotechnologies alimentaires, sur les organismes génétiquement modifiés, sur la recrudescence des scandales sanitaires, sur la condition des animaux d’élevage, et sans oublier une médecine occidentale qui renie et qui a trop tendance à oublier le fameux serment d’Hypocrate: « L’alimentation sera ta seule médecine » corrompu également, cette fois par les lobbies pharmaceutiques.

Un nombre conséquent d’individus, parlant haut et fort, toujours grandissant, dénonçant toutes ces exactions, sont à écouter avec attention sur ses sujets.

Nous créons notre propre réalité

Une prise de conscience profonde et sans précédent s’effectue dans la conscience collective. Des millions de personnes changent de valeurs en silence. Même si l’humain continue dans sa majorité à se comporter dans l’ignorance de son corps et de son environnement, il en est tout autrement dans sa pensée.

Main d'un enfant

Ne sous estimez pas votre force d’action, l’influence par le pouvoir créateur de la pensée est considérable. Nous attirons tout ce qui est essentiel par nos pensées, ce à quoi nous croyons crée notre futur et ce sont toujours les minorités qui engendrent les grands changements si leurs intentions sont belles. Nous créons notre propre réalité.

Prendre conscience du choix de notre nourriture, c’est d’abord se respecter, c’est respecter les autres, nos enfants et surtout la terre qui nous porte. C’est s’aimer,  prendre conscience de soi, de notre rapport à la vie dans ce qu’elle a de plus sacré.

« On a deux vies. La deuxième commence le jour où on réalise qu’on en a juste une. » Confucius

Nouriture Sacrée, Corps Sacré

Lumière mainCe que nous ingérons est primordial, se nourrir est l’acte le plus important, le plus déterminant de notre vie. Une bonne alimentation naturelle et de qualité est garante d’une santé optimale physiquement, mais elle est avant tout la base d’un équilibre énergétique majeur, mental, émotionnel et spirituel.

Un bon aliment n’apporte pas seulement des propriétés physiques à notre corps, il attribue aussi une information, une vibration, un apport prânique. Ce qui fait vivre le plus notre corps contrairement à ce que l’on croit n’est pas l’aliment en lui même mais l’énergie, la lumière, la vie composant cet aliment.

Des particules éthériques nourrissant les plans subtils immatériels de notre corps.

Nous formons un tout, une intelligence universelle

Tout ce que nous voyons autour de nous, sans exception est de l’énergie issue de la lumière, nous-mêmes, les minéraux, les végétaux, les objets, et bien sûr notre nourriture. Nous formons un tout, une intelligence universelle, vibratoire, s’interchangeant et s’influençant sans cesse dans des propriétés énergétiques très diverses et plus ou moins importantes.

Le côté éthérique de l’aliment reste un domaine délaissé et négligé, pourtant, ce que nous ingérons est un capital énergétique de toute importance.

La lumière y est plus ou moins densifiée selon le choix de notre nourriture.

Chaque aliment a une énergie et une vitalité qui lui est propre avec un niveau vibratoire bien défini, et chaque énergie est porteuse, et focalise des informations bien précises.

Dans notre alimentation, les mémoires nocives des informations vibratoires contenues par exemple dans des produits toxiques et chimiques auront des effets répercutés sur les plans subtils du corps, baissant son niveau vibratoire et créant des déséquilibres énergétiques dans des proportions souvent considérables. Idem pour l’ingestion de viande, l’angoisse et la souffrance qu’aura subi l’animal, sera obligatoirement répercutée dans sa consommation.

Au contraire, plus nous nous nourrissons correctement, plus nous ouvrons notre conscience, plus nous montons le niveau vibratoire de notre corps et plus nous sommes aptes à recevoir et à assimiler la lumière.

Fruits et Légumes

La nourriture est indispensable à la vie et la vie est indispensable dans la nourriture.

La nourriture hautement vibratoire est bien sûr basée essentiellement sur des aliments vivants, c’est à dire crus, fruits et légumes frais n’ayant subi aucun traitement chimique, de préférence de production locale et de saison.

Leur assimilation sous forme de jus est plus que conseillée.

Plus le temps est important entre leur ramassage et leur consommation, plus leurs ressources vibratoires et leurs vitalités s’estompent.

La nourriture est indispensable à la vie et la vie est indispensable dans la nourriture.

Les graines germées, les algues, nombreuses herbes sauvages, les boissons et les légumes lactofermentés, les oléagineux et fruits séchés ( noix, olives, amandes, noisettes, figues, baies diverses, …..), la fleur de sel, le miel, le vinaigre de cidre, certaines graines comme le chia et le chanvre, certaines épices comme la cannelle et le curcuma, l’aloé vera sont quelques exemples qui font partie aussi de ces supers aliments.

Profites du soleilEn donnant à notre corps  en majorité, voire en totalité ces aliments à haute fréquence vibratoire, nous sentons précisément leurs influences sur notre être. Notre corps développe un ressenti plus précis, une sensibilité à savoir clairement ce qui est bon pour nous.

Le terrain immunitaire, notre vitalité et les capacités à se régénérer sont accrûs. Les éventuels processus de guérison et de détoxination sont activés. Le potentiel créatif, intellectuel et psychique est transformé, optimisé.

Nous réactivons nos facultés extrasensorielles. Prendre soin et respecter votre corps deviendra un besoin, un bonheur et une priorité de touts les jours.

Plus votre fréquence sera élevée, moins vous apprécierez  tout ce qui est issu de l’alimentation dénaturée, industrielle, chimique, enfin non respectueuse de l’équilibre et de la santé du corps physique et énergétique.

Evitez le trop de gluten, les laitages, le sucre et le sel raffiné, l’abus de viande.

Une telle démarche demande du courage car les addictions alimentaires sont tenaces. Expérimentez au mois un moins, vous verrez, le résultat est stupéfiant.

Tout changement important d’alimentation doit se faire doucement, sans précipitation pour ne pas perturber le corps. Il est important de prendre son temps et d’expérimenter la diversité des aliments avant de découvrir ce qui vous convient le mieux.

Toujours savoir que la physiologie de base du système digestif de l’être humain est adaptée à la consommation de fruits et de légumes vivants.

Aimer faire la cuisine, manger tranquillement, en conscience, avec envie, joie et reconnaissance. Nos émotions affectent notre nourriture. Evitez les discussions fâcheuses et les informations négatives pendant les repas. La gratitude et les pensées positives sont les clefs pour un résultat alimentaire hautement énergétique.

Notre corps est intelligent et sait reconnaître ce qui est bon pour lui. Il gère, rythme, harmonise lui même toute l’immense diversité de ses propriétés, ainsi que l’équilibre dynamique qui nous maintient en vie. Ce formidable potentiel d’auto- régénération est appelé le principe d’homéostasie.

L’équilibre de l’ensemble de votre organisme, de votre corps dans sa globalité restera normal et harmonieux tant qu’il sera respecté et non soumis à des perturbations, alors, écoutons le, donnons lui la véritable alimentation dont il a besoin et prenons-en soin.

Se nourrir, symbole de la célébration de la vie

En prenant notion de la dimension éthérique de la nourriture, nous prenons conscience de l’intensité et de l’importance de la vie, du divin, du sacré à travers elle.

Le concept du sacré, de l’alchimie et de la magie de la nutrition ont toujours été de première importance à travers l’humanité. Les légendes et les rituels dogmatiques liés à sa symbolique nous enseignent  des secrets sous estimés et souvent mal interprétés.

Forêt lumineuseSe nourrir est le symbole de la célébration de la vie, une expérience mystique, une manière spirituelle d’appréhender le monde. Si certains pensent que la transcendance  ne se fait pas par la nutrition, elle nous met certainement sur la bonne voie.

Le paradis ne serait pas aussi loin que l’on croit.

Se nourrir directement à la source, de lumière

Mais allons encore plus loin sur la réflexion sur la nourriture et nos véritables besoins. Aujourd’hui des centaines de personnes à travers le monde font l’expérience de se nourrir directement à la source, de lumière, sans passer par la matière. Ils ne consomment aucun aliment physique.

La majorité d’entres eux passent les années sans aucune carences, en ayant des activités physiques tout à fait normal  Ses faits sont difficilement accepté et pourtant ils sont véridiques mais encore très mal compris.

Voir le film documentaire Lumière de Peter Arthur Straubinger.

Soleil énergieAvant d’arriver à la structuration et à la solidification de la matière, celle-ci est d’abord sous forme d’information, elle est vibratoire, elle est de l’énergie issue de la lumière.

Imaginer se nourrir directement de l’information serait donc possible. Se sustenter de ces forces énergétiques primordiales de vie se mettant en résonance immédiatement avec nos propres énergies.

Mais quel procédé cela implique t’il à part de ressentir que son propre corps serait compétent pour l’assimiler, je dirais vibratoirement prêt.

Une véritable harmonie physique, énergétique et spirituel fludifie surement cette potentialité.

Notre corps est intelligent, il est à notre écoute

Les véritables possibilités qu’offre  notre corps ainsi que les immenses capacités pouvant être activées par notre pouvoir créateur sont prodigieuses. Notre corps holistique est vivant et intelligent, il est à l’écoute de nos choix et les mémorise via notre ADN. Après, la magie de la vie fait son œuvre.

Marguerite ciel bleu

Mais cela implique une autre réflexion de toute importance,  nos véritables besoins ne sont pas simplement limités à une nourriture physique mais bien par une nourriture beaucoup plus globale, elle est également sonore, visuelle, tactile, olfactive, à travers toute la pluralité de la création et de la diversité de sa vitalité.

L’énergie vitale et nourricière forme un tout, elle est autant dans la lumière composant une salade ou une pomme, qu’un coucher de soleil, que dans le  bleu du ciel, le parfum d’une fleur, le ruissellement d’une source, dans le contact avec un animal.

Les diversités culinaires de la vie

Femme soleilPourquoi sommes nous autant régénéré après une balade en pleine nature si ce n’est que les forces de vie circulent, stimulent librement et intensément notre corps. Mais elle est aussi émotionnelle, affective, nos rencontres, notre entourage, nos rires, nos joies sont gages de cet équilibre nourricier.

Notre incarnation ne reposerait elle pas tout simplement sur cette simple évidence, gouter et se nourrir des diversités culinaires de la vie. Et faire nos choix pour notre plus grand bien……celui de grandir.

Alors… Bon appétit !

L.C

 

« L’univers est rempli de magie et il attend patiemment que notre intelligence s’affine »

 Bertrand Russel